Créer mon blog M'identifier

J+4 apres operation

Le 4 septembre 2014, 21:55 dans Forme 0

salut tout le monde

Me revoilà de retour chez moi depuis avant-hier après midi.

Alors que raconter, mon arrive dimanche après midi c'est fait tranquillou au cote de mon homme. Les infirmière sont venu prendre ma tension et bien évidemment mon poids. J'avais perdu 6 kilos avec le régime yaourt.

Lundi matin je n'avais toujours pas vu le chirurgien mais bon je m’inquiète pas trop; les infirmières sont super cool et répondent à mes question sans soucis. C'est comme cela que j'apprends que mon opération est prévu entre 9 heures 30 et 10 heures.

9 heures 30 on vient me chercher et on me descends dans la "salle d'attente", là une infirmière m'installe la perf avec une grande douceur et de bien joli mot pour me rassurer.

Vers 10 heures ont m’emmène dans un couloir et une petite piece pour changer de lit, je m'installe sur le nouveau lit qui en fait est la table d'opération, je suis super mal à l'aise mais un infirmier me dis que bientôt je dormirai et m'en rendrais plus compte. Ill sent que je stress et me pose des questions sur mon travail et si j'ai des enfants.

De là on rentre dans la salle d'operation on me mets un masque à oxygène après 5 minutes l’anesthésiste M'annonce qu'elle vas me mettre le produit et que dans 10 seconde je dormirais. Et là horreur je sens le produit qui arrive dans ma main et j'avoue que cela fait hyper mal mais heureusement cela dure 10 secondes mais je les ai trouvé longue ces 10 secondes.

J'ouvre les yeux il est 14 heures sur la montre de la salle de réveil, je me sens bien mais j'ai mal au ventre, je le dis (enfin j'essaie car plus beaucoup de voix) à l'infirmière qui m’emmener tout de suite de la morphine et là magique plus de douleur. On me dis que je dois rester en salle de réveil jusque 19 heures du coup de 14 heures à 19 heures je dors, me réveille, regarde l'heure et me rendors. 

Mardi matin je me réveil et là la douleur est difficile à supporter on me remet de la morphine, le chirurgien vient me dis que tout c'est bien passé pendant l’opération, que les douleurs sont normal et qu'au fur et à mesure des jours qui passeront j'aurai de moins en moins mal.

Et c'est bien le cas mercredi matin me reste une douleur du côté gauche mais les dafalgan suffisent à me soulager. Le chirurgien vient à nouveau me voir et me propose de rentrer car tout ce passe bien. J'accepte et me voilà chez moi.

Je m'attendais pas à avoir autant de prescription de medoc et prise de sang.Mais bon on fait avec. 

Hier matin encore quelques douleur mais uniquement quand je change de position, j’espère que demain cela sera passé.


Et voilà pour mon histoire à l'hôpital.

Bonne journée à vous tous

H-24

Le 31 août 2014, 09:20 dans Forme 0

coucou,

 

Et ben voilà, on es le 31 août et dans quelques heures je vais à l'hôpital. Le stresse et l'angoisse me gagne. Quand je suis seule j'imagine le pire et les larmes arrivent.

 

J'ai beau me dire que tout vas bien se passer, que dans 24 heures j'entame ma nouvelle vie et que ce ne sera que du bon j'ai la trouille.

 

Vendredi en quittant mon boulot j'ai même penser et si je ne revenais pas??????????

 

Je sais c'est idiot mais bon cela m'as traversé l'esprit quand même.

 

Ce matin je suis allé chercher mon papa a la gare, il revenais de vacance, il sait que je vais me faire opérer mais je ne lui ai pas dis quand pour ne pas l'angoisser, mais quand je l'ai déposé devant chez lui je me suis dis et si c'étais la dernière?

 

Comme dis plus haut c'est bête mais voilà c'est comme cela.

 

J'essaie de positiver car j'ai 3 adorables enfants et un mari extra, mais vivement demain soir que l'opé soit finis.

 

Petit message perso à mes deux soeurs: pas d'angoisse en lisant mon message et on se revois la semaine prochaine. Kisses

J-4

Le 29 août 2014, 02:05 dans Humeurs 0

Salut à tous.

Je suis à J-4.

Dans 4 jours je me fais opérer. Cela me fais bizarre de me dire que je suis si prêt du but. J'ai tellement attendu en trouvant le parcours long, très long. Et maintenant je me dis que tout compte fais c'étais pas si long que cela.

Ma période yaourt est beaucoup moins compliqué que je l'avais pensé. Je pourrais manger avec ma famille mais mon homme culpabilise de manger devant moi, donc je ne vais pas avec eux à table.

J'ai repris le boulot depuis mardi et mes collègues sont scotché de me voir venir manger mon yaourt avec eux pendant que eux mangent de la quiche ou des tartes flambés. 

Ce qui me manque ce n'est pas la nourriture en elle même mais les différentes saveurs dans la bouche. Je pense que la première bouchés de purée de quoi que ce soit sera un bonheur.

Voilà pour des infos fraîche.

Voir la suite ≫